Je suis de retour (et j’ai des trucs à te raconter)

Tu te souviens de moi? Allez, ça fait que trois ans. J’avais commencé mon blog “Patchulea” en 2012, j’y ai été la plus prolifique en 2013, pour finalement l’abandonner, puis tenter un timide comeback, et l’abandonner à nouveau. 2013 c’est pas bien loin et en même temps, c’est l’éternité. Je sais pas si tu te rends bien compte, mais 2013 c’était l’année du meme Doge, du twerk de Miley Cyrus aux MTV Music Awards, de What Does the Fox Say, de Grumpy Cat et de ce putain de Harlem Shake. Pour le baby boomer qui s’est perdu là-bas au fond, 2013 c’était l’année de l’affaire Leonarda, des bonnets rouges, de l’ecotaxe et du vote pour le Mariage pour Tous en France. Celle de Wrecking Ball, La Vie d’Adèle, de Get Lucky et de La Reine des Neiges. Une année avec ses bas (et ses quelques hauts), en somme.

T’as l’impression que c’était il y a quelque mois? Moi aussi. Mais tu te rappelles ce que tu faisais en 2013? Moi c’est mon blog qui m’a permis de me souvenir dans quel état d’esprit j’étais à ce moment-là. Alors en deuxième année d’école d’archi, ma vie était rythmée entre mes charrettes (souviens toi), l’obtention de mon permis (souviens toi encore), mon budget serré (je t’ai dis de te souvenir, punaise), mes petits projets de vacances, mon addiction au séries et ma passion nouvelle pour la youtubsphère et la blogosphère beauté (te souviens pas, là, ça vaut vraiment pas le coup). J’étais encore souvent en contact avec mes copains de lycée, et je rentrais chez mes parents tous les weekends. Je me languissais de la nouvelle saison de Big Bang Theory et de mon prochain achat de palette Nars (« je t’assure la qualité des pigments est vraiment incroyable »). Mon petit monde tournait tranquillement sans trop de bosses et mon blog en était assez représentatif.

Et il tourne toujours relativement tranquillement. Mais mine de rien, trois ans, ça te change un peu. Encore plus quand tu es dans ta vingtaine et que d’une année à l’autre, tu peux devenir quelqu’un de (presque) totalement différent, parce que ça sert à ça, la vingtaine, aussi.

Coucou c'est moi.
Coucou c’est moi.

Depuis mon dernier article en date:

j’ai eu ma licence,
j’ai écrit et soutenu mon mémoire de Master (dans la douleur),
j’ai appris que finalement j’aimais le concombre,
j’ai fais environ 13 fois la Week 1 du Bikini Body Guide (l’Histoire ne dit pas s’il y eut une Week 2),
j’ai découvert les joies de vivre toute seule,
j’ai produit, dans la même année, un projet dont j’ai été extrêmement fière et un que j’ai trouvé humiliant de nullité,
j’ai fait ma première déclaration d’impôts et reçu la lettre qui t’encourage à cotiser pour ta retraite (?),
j’ai failli me casser une jambe dans une rue verglacée de Saint Pétersbourg en pleine nuit (en effet, de la vodka était impliquée),
j’ai fait subir deux déménagements à mon papa (ma maman aussi, mais c’est mon père qui a remonté mon lit deux fois donc il mérite un special shoutout je croise),
j’ai du appeler les secours à Rome à 3h du matin (info utile : ils parlent pas anglais) (je parle pas italien),
je suis allée en prison (PLOT TWIST) (non, c’était pour un atelier),
je me suis fait volé mes papiers à Copenhague (la ville la plus safe d’Europe qu’ils disaient),
je suis devenue végétarienne (…mais non reviens),
je eu Netflix,
j’ai découvert l’univers fascinant de la slow cosmétique,
je suis allée à un festival où je me suis fait, à un stand, une couronne de fleurs que j’ai porté toute la journée (j’assume à 53%),
j’ai eu une crise de rire avec une de mes meilleures copines à 4h du matin dans les rues de Stockholm parce qu’on avait loupé notre navette pour l’aéroport (tant mieux),
j’ai eu mon « éveil féministe »,
j’ai vécu les deux premiers enterrements de ma vie,
j’ai découvert les joies d’être en colocation avec sa petite soeur (c’est comme à la maison, en pire, parce sans arbitres),
j’ai pu apprécié de très près ce qu’est un « burnout étudiant »,
je suis passée d’hôtesse de caisse étudiante (rappelle-toi) à employée du Drive (et je sais toujours pas si c’est mieux ou pire),
je me suis dit que sûrement, après mon diplôme, j’irais vivre à l’étranger (quelques temps),
j’ai aidé mon père à faire notre potager et ça m’a enthousiasmé bien plus que je ne l’aurais jamais imaginé,
j’ai décidé de prendre une année de césure (et c’était une des meilleures décisions que j’ai pu prendre),
j’ai découvert des séries, des films et des livres fabuleux,
j’ai décidé de partir faire un stage à l’étranger,
j’ai trouvé un stage,
à Dublin,
je pars ce jeudi.
Et j’ai hâte.

Et je veux te raconter tout ça, te partager ma découverte de l’Irlande mais aussi rattraper les quelques autres récits et conseils de voyage. Essayer de démêler tout ce qui s’est passé dans ma tête récemment, et t’en proposer une version traduite et simplifiée. Garder les trucs que j’ai aimé dans mon ancien blog (le ton pas trop trop sérieux, les recommandations séries, les récits débiles en gifs sur ma vie,…) en y injectant des sujets parfois plus sérieux (parfois pas, tu verras) et surtout un peu plus personnels.

« Sporadically » parce que si tu me connais pas encore, tu apprendras bien assez vite que je ne suis pas une disciplinée de la ponctualité et de la régularité, « Yours » parce qu’on est entre nous (d’ailleurs t’es gentil mais tu pourras enlever tes chaussures la prochaine fois?).

Allez, je te tease, je te tease, mais j’ai une valise et environ 23 brouillons d’articles à mettre en forme.

A très vite!

Sporadiquement tienne,

Léa

Ca pourrait t'intéresser

7 comments

  1. DEAR LORD quelle vie mon amie ! <3 VA ET REND MOI FIERE !
    (speciale mention à l'appel des pompiers à Rome, je te hais de rappeler ce souvenir tant honteux xD)

  2. Oh, et ca fait 15min que je cherche ou est ce que j’avais deja vu la photos de tes chaussures.. Notre site magnifique de la INDUSTRIAL BELT (je sais que ca te file des frissons ce mot, moi aussi)

  3. Holala ta petite liste qui me donne des frissons tête de Loule! tant de trucs trop cools (et de petites merdes tmtc) accomplis en si peu de temps :-))) (d’ailleurs merci pour la dédicace wesh!) impatiente de lire tes trépidantes aventures et tes réflexions aiguisées <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *